Nous nous permettons de publier un questionnaire élaboré par C. Delamare, étudiante en orthophonie à l’Université de Poitiers à destination des orthophonistes pour connaître leur perception de l’utilisation de l’informatique comme outil de compensation pour la dyslexie – dysorthographie. Nous vous invitons à y répondre.

Voici la présentation qu’elle nous a fait parvenir :

Dyslexie/dysorthographie et remédiations technologiques : état des lieux en orthophonie

Dans le cadre d’un mémoire d’orthophonie, un projet est en train de se construire autour de la réalisation d’une plaquette d’information à l’intention des orthophonistes, concernant les outils numériques d’aide au langage écrit (logiciels de synthèse vocale, de prédiction de mots, dictée vocale, correcteur, etc.), pouvant s’intégrer à l’ordinateur de certains enfants dyslexiques/dysorthographiques.
En effet pour plusieurs d’entre eux le décalage se creuse entre leur niveau de lecture et celui requis par les exigences scolaires. La prescription d’adaptations spécifiques se révèle alors indispensable, afin que cet outil (transcription et décodage) puisse réellement devenir rentable pour poursuivre les apprentissages, en orientant notamment l’enfant vers une compensation informatique soigneusement adaptée à ses besoins, et en l’accompagnant dans l’appropriation de l’outil.
Un questionnaire est en ligne pour connaître le niveau de connaissances, d’implication des orthophonistes sur ce type de compensation, et leurs besoins dans ce domaine. Il est assez rapide à compléter. Voici le lien :
https://spreadsheets.google.com/spreadsheet/viewform?formkey=dF9xZEY3S3QtNWhXSFVXdXcwVjY1NGc6MA